APPEL A LA MARCHE

21 AVRIL 2024

Contre le racisme, l’islamophobie et pour la protection de tous les enfants

 

BARBES – REPUBLIQUE 14H00

 * Dress code Noir

RACISMES EN FRANCE : Nos enfants en danger !

RACISME

Une pancarte affiche "Hands for our kids, no cops in school" sur fond neutre. Le message clair et fort exprime un appel à la protection des enfants et à l'opposition à la présence policière dans les écoles, suscitant une réflexion sur la sécurité et l'environnement scolaire.

ISLAMOPHOBIE

Autour du musulman, de la femme voilée, se généralise un vaste système de discrimination qui autorise n’importe qui à se méfier, à exclure, à signaler, au mépris des dernières digues platement humanistes qui séparent le racisme ambiant de la barbarie, dont une seule image, photographie puis dessin (bientôt symbole ?) résume tout : une mère avec son enfant. L’enfant pleure l’humiliation de sa mère, dont un odieux politicien d’extrême droite vient d’exiger la disparition pour que la séance d’un conseil régional se tienne. Il pleure la honte de sa mère, sa propre honte, et gageons que demain il pleurera sa honte d’avoir eu honte. Non seulement ces larmes n’ont pas bousculé le monde politique – droites et gauches confondues -, mais elles semblent même avoir fait redoubler de virulence les tenants de l’ordre dominant dans son escalade islamophobe. Quand le visage meurtri d’un enfant n’arrête plus, mais au contraire stimule un imaginaire morbide, on sait qu’un seuil est franchi, et qu’on touche du doigt le réel brûlant de la guerre civile – le moment où le prochain, devenu étranger de l’intérieur, peut être atteint à n’importe quel prix.

PROTECTION DES ENFANTS

Le 6/12/2018, 151 lycéens de Mantes-La-Jolie étaient violemment interpellés. Un policier filmait cette scène, d'une violence sourde, des enfants agenouillés, mains sur la tête, un jour de decembre 2018, moqués par des policiers célébrant "Un classe qui se tient sage". Ces images horribles avaient suscité, à juste titre, indignation et colère à travers le monde entier. Nous avions analysé cette image comme un symptôme et pas comme une "bavure", c’est-à-dire comme un moment de vérité pour cette république à bout de souffle, qui ne tient ses pauvres et ses descendants de colonisés que par la matraque, le Taser, le LBD et la prison.

“Chaque génération doit dans une relative opacité découvrir sa mission, la remplir ou la trahir.”

Frantz Fanon

A PROPOS DE NOUS

LA SOCIETE CIVILE S’ORGANISE :

Nous, familles, personnel enseignant, travailleurs sociaux, éducateurs, militants de terrain, hommes et femmes politiques sommes terrifiés de la violence qui s’abat sur nos petits en 
toute bonne conscience et en l’absence d’indignation. Le monde observe la dégringolade du

« pays des droits de l’homme »  avec stupéfaction. Ce pays que nous chérissons, la France,
et que nous voulons laisser à nos enfants, nous trahit et trahit son passé.

VOTRE PARTICIPATION

La mobilisation du 21/04/2024 “Contre les racismes, l’islamophobie et pour la protection de tous les enfants” sera un grand moment de solidarité populaire. Chacun de nous peut d’ores et déjà y contribuer !
 
 
 

En mémoire d’Amine Bentounsi, tué par la police française le 21 avril 2012